Un territoire, des produits, des gens

Kamouraska… Dès qu’on passe Saint-Roch-des-Aulnaies et que l’on franchit à l’ouest cette porte d’entrée du Bas-Saint-Laurent, le panorama devient spectaculaire... Pour les gens d’ici, ce paysage distinctif et unique leur est familier. Accueillis par ces monadnocks qui se dressent en sentinelles du fleuve et des terres basses, les visiteurs retiennent à jamais ce tableau majestueux.

Plus de trois siècles d’occupation et d’appropriation du territoire marque le Kamouraska d’une empreinte qui lui est propre. D’hier à aujourd’hui, on constate les rapports privilégiés qu’entretiennent les gens d’ici avec leur espace, leurs ressources naturelles et culturelles. Entre tradition et modernité, le Kamouraska demeure aujourd’hui un territoire rural multifonctionnel et productif qui sait se réinventer, s’ouvrir aux idées nouvelles et participer pleinement à l’économie québécoise et mondiale.

Le «capital nature» du Kamouraska demeure à la base de l’économie locale. D’une part, il sert de point d’ancrage à l’économie traditionnelle qu’on y pratique comme l’agriculture, la foresterie et la pêche. D’autre part, il représente un point d’appui aux nouvelles façons de produire et de vivre en milieu rural.